système d'arrosage automatique domotique

système d'arrosage automatique domotique

Système d'arrosage automatique domotique

Pour gérer le fonctionnement d'une installation d'arrosage via la domotique, différentes solutions peuvent être retenues. 

Les systèmes domotiques à disposition

Exemple de système domotique pour l'arrosage

Mode normal :

Mode avec incident :

Source: http://www.futura-sciences.com/maison/dossiers/maison-arrosage-automatique-goutte-pres-1008/page/10/



Regarder la vidéo à propos desystème d'arrosage automatique domotique

Gagnez en confort avec les scénarios du système domotique Tebis de Hager

Après avoir proposé des capteur pour plantes pouvant identifier les conditions de vie (ou de survie) des plantes, Koubachi conserve cette voie et propose une nouvelle solution dans le domaine du soin apporté à nos chers végétaux : un système d’irrigation appelé Smart Watering System. Il met en avant de grandes promesses: apporter la quantité d’eau juste qui est requise par les plantes en prenant en compte les conditions météo, le type de plante, le lieu de plantation. Cerise sur le gâteau, Smart Watering System apprend tout seul au fil du temps comment il doit se comporter afin d’arroser efficacement.

L’entreprise suisse Koubachi propose depuis quelques années des capteurs en forme de club de golf à planter dans le sol afin de suivre le bien être des plantes. Pouvant relever des mesures concernant, l’hygrométrie, la luminosité ou encore la température, le système les étudie en fonction du type de plante suivi (à renseigner lors de l’installation) et vous alerte dès que l’un de ces éléments est défaillant. Une notification vous est envoyé et vous pouvez prendre la suite.

Comme des API dont disponibles il est possible d’avoir ces relevés dans un système domotique. Ce dernier pourra ouvrir la vanne permettant l’arrosage du jardin et le tour est joué. C’est sans compter que la fréquence journalière des relevés est peut être un peu limite pour utiliser seuls ces relevés afin de prendre la décision d’ouverture des vannes. Si les capteurs sont installés en extérieur, on ne sait pas s’il a plu dans la journée par exemple. Sauf a acheter la version PRO du capteur mais le prix est différent. Smart Watering System permettrait d’automatiser efficacement l’arrosage du jardin.

Koubachi Smart Watering System est un petit boitier que l’on branche d’un côté sur le robinet et de l’autre côté sur le tuyau d’arrosage. Ce système mis en place sait ensuite quand arroser et quand ne rien faire. Le système Koubachi ajuste automatiquement l’arrosage en fonction des changements d’humidité du sol, des conditions météorologiques et du type de plante. Il ne nécessite aucune programmation.

Tel un Nest du jardin il apprend et par son côté connecté récupère les informations nécessaires pour pouvoir fonctionner tout seul. Il n’y a donc pars de sur- ou de sous-arrosage ni de fonctionnement calés sur des horaires pré-établis. L’arrivée d’eau est activée / désactivée afin que vos plantes reçoivent la quantité optimale en eau et cela bien entendu au bon moment de la journée. Connecté à Internet, le système peut être contrôlé à partir de n’importe où, en temps réel. Il s’adapte à tous les robinets d’eau, à tout tuyaux, ainsi qu’à tout système d’arrosage que ce soit par micro-gouttes ou via des gicleurs classiques.

Même si le système fonctionne entièrement de manière automatique, l’utilisateur peut éventuellement affiner l’arrosage et les différents réglages en fonction de ses préférence. L’application pour smartphones permet de contrôler à distance votre arroseur. Avec vous pouvez gérer plusieurs installations installés localement ou sur sur différents sites. Il n’y a aucun frais de service, quel que soit le nombre d’appareils que vous utilisez. Une toute nouvelle application a été développée par Koubachi. Elle permet de gérer les différents aspects de cet arrosage intelligent. Elle est également compatible avec les capteurs Koubachi. Les utilisateurs pourront migrer vers cette version 2.0 et obtenir toutes les fonctionnalités qu’ils connaissent.

Les algorithmes de la solution permettent de gérer le type de sol. Il peut par exemple détremper le sol pour éviter le ruissellement des eaux. En effet un arrosage trop intensif d’un sol compacte crée eaux de ruissellement. L’arrosage du jardin aux heures chaudes est source de gaspillage. Les différentes précautions prises par le système d’irrigation automatique font que Koubachi s’avance sur une moyenne de 40% d’économies d’eau si l’on utilise Smart Watering System.

Le kit d’arrosage intelligent Koubachi contient tout ce qui est nécessaire afin d’obtenir la promesse de conserver un jardin idéalement arrosé. Il contient une contrôleur d’eau fonctionnant sur batteries (durée de vie un an), 1 capteur Koubachi, et une passerelle permettant de relier le contrôleur à votre connexion Internet. Le Smart Watering System ne se connecte pas seul à Internet. Il se connecte via le protocole 6LowPAN à la passerelle pour y accéder. Ce protocole est de bonne portée et le signal est annoncé pour être optimisé pour un usage en extérieur. Chaque contrôleur d’eau jouera d’ailleurs le rôle de répéteur afin d’obtenir au final un réseau maillé. Bidirectionnel, le signal est également crypté. Ce réseau ainsi formé pourra être utilisé également pour permettre les mises à jours logicielles des composantes du système d’irrigation.

Source: http://www.abavala.com/koubachi-annonce-sa-solution-d-arrosage-smart-watering-system/



Images sur système d'arrosage automatique domotique de Google



domotique

Les domaines de la domotique

  • le pilotage des appareils « électrodomestiques », électroménagers par programmation d'horaires et/ou de macro (suites d'actions programmées réalisées par les appareils électroménagers) définis par l'usager. Le déclenchement des appareils peut être aussi lié à des évènements (détecteurs de mouvement, télécommandes, etc.) ;
  • la gestion de l'énergie, du chauffage (par exemple, il est possible de gérer les apports naturels (calories, frigories, vent, lumière, eau…) en fonction de l'enveloppe thermique du bâtiment), de la climatisation, de la ventilation, de l'éclairage, de l’ouverture et de la fermeture des volets (en fonction de l'ensoleillement ou de l'heure de la journée, par exemple), de l'eau (le remplissage de la baignoire peut s’arrêter automatiquement grâce à un senseur, les robinets de lavabos peuvent ouvrir l’eau à l’approche des mains, etc.). Il est également possible de recharger certains appareils électriques (ordinateurs, véhicules électriques, etc.) en fonction du tarif horaire (voir Smart grid). Un compteur communicant peut être intégré dans un smart-grid et/ou raccordé à un système de télégestion. La Régulation/programmation du chauffage permet d'importantes économies ;
  • la sécurité des biens et des personnes (alarmes, détecteur de mouvement, interphone, digicode) ;
  • la communication entre appareil et utilisateur par le biais de la « sonification » (émission de signaux sous forme sonore) ;
  • le « confort acoustique ». Il peut provenir de l'installation d'un ensemble de haut-parleurs permettant de répartir le son et de réguler l’intensité sonore ;
  • la compensation des situations de handicap et de dépendance.

Domotique et environnement

Sekisui Chemical GroupPassivhaus

Coût de la domotique

Le prix de l'installation doit prendre en compte :

  • l'achat et l'installation de la centrale domotique ;
  • l'achat et l'installation des éléments pilotés par le système, ceux-ci devant être compatibles entre eux ;
  • l'installation du système qui relie les différents éléments : Bus de commande, sur courant porteur ou sans fil ;
  • la configuration du service qui peut être faite par l'utilisateur ou par un domoticien, en fonction de la complexité du système.

170 m28 000 €20 000 €200 000 €

2 000 €180 €2 978 €

Techniques de la domotique

la centrale de commande

L' écran de contrôle :smartphone

Le pilotage à distance

  • un des enfants de la maison a oublié ses clés. L'un des parents peut, depuis un smartphone, ouvrir le portail, déverrouiller la porte d'entrée et désactiver l'alarme ;
  • une livraison est attendue dans la journée. Le propriétaire peut laisser le livreur accéder au garage afin que le colis y soit déposé, et communiquer avec lui.

Par ailleurs, l'usager peut programmer certains fonctions de la maison domotisée grâce à cette interface qui est reliée aux appareils connectés. Il peut par exemple :

  • enclencher l’arrosage du jardin à une certaine heure de la journée ;
  • maintenir une température donnée dans la maison ;
  • ouvrir les volets à une heure donnée.

Exemples de scénarios :

  • en partant au travail, un simple clic sur un interrupteur installé dans l’entrée enclenche le scénario « départ au travail ». L’éclairage s’éteint, le garage s’ouvre, le chauffage se met en veille au bout de 15 minutes, les volets et le garage se ferment après 30 minutes ;
  • en quittant le travail pour rentrer chez soi, on actionne le scénario de retour à l’aide du téléphone WAP ou depuis l’ordinateur du bureau : les volets s’ouvrent et le chauffage passe en mode confort ;
  • quand on est fatigué, on agit sur la télécommande de la maison afin d’enclencher le scénario « relaxation », les lumières se tamisent, un fond sonore apaisant se propage dans la pièce.

Enfin, dans les systèmes les plus complets qui intègrent des capteurs, les scénarios peuvent également se mettre en œuvre automatiquement :

  • le vent se lève et souffle puissamment. Le store de terrasse se relève afin d'éviter que celui-ci soit arraché (illustration ici) ;
  • en été, un détecteur d'ensoleillement informe le système domotique de baisser les stores vénitiens ou les brise-soleil orientables (BSO) afin de maintenir la maison au frais. En hiver, ce même détecteur peut - a contrario - ouvrir les fermetures de la maison afin de faire entrer la chaleur naturelle et économiser ainsi de l'énergie ;
  • la nuit, un détecteur de fumée indique une anomalie chez une personne âgée. La centrale domotique alerte un proche afin qu'il puisse prévenir les secours et les volets s'ouvrent afin de faciliter l'évacuation des personnes (dans certains pays, le système peut directement appeler les secours).

Fonctionnement des interfaces de contrôle

  • des surfaces de contrôle avec boutons, télécommandes ;
  • des systèmes écran et souris, avec clavier avec ou sans fils existent ;
  • des interfaces tactiles : écrans tactiles (PDA ou UMPC) associés à un logiciel ou une interface web ;
  • des microphones permettent une activation par commande vocale (directement ou via téléphones GSM ou VoIP) associés à des logiciels de reconnaissance vocale ;
  • des logiciel de reconnaissance des gestes, d'empreinte digitale, du visage[16]…

Modes de transmission

Différents modes de transmission existent :

  • Par onde radio hertzienne : Bluetooth, io-homecontrol[17], Zigbee, X2D, Wireless USB, EIB/Konnex ou KNX, Z-Wave[18] et autres protocoles 433 MHz, 866 MHz, etc.
  • Par infrarouge : RC5 Philips, SIRCS Sony, IrDA, etc. ;
  • Par courant porteur secteur X10™, In One™ Legrand (entreprise), EIB/Konnex ou KNX , X2D DELTA DORE, WATTLET, etc. ;
  • Par signatures numériques magnétiques[19] ;
  • Par réseau câblé Ethernet ou bus (Ethernet, TCP/IP, EIB/Konnex ou KNX , SCS BUS / OpenWebNet, USB, LonWorks, UPnP, RS485, Jbus, Batibus, Profibus, ModBus, I2C, 1-Wire, etc. (BUS = câblage basse tension de type Ethernet 8 fils, EIB 2 fils, I2C 2 fils, etc.).

Appareils domotiques

La sécurité

Concernant la sécurité, de nombreux systèmes sont envisageables :

  • une caméra vidéo à amplification de rayonnement et un code personnel pour contrôler et faciliter les entrées ;
  • des détecteurs de présence qui, à l'approche d'un intrus, vont mettre en mouvement les fermetures de la maison et/ou simuler une présence (en allumant une lumière, par exemple) ;
  • un « bip » d’ouverture automatique de la porte et éventuellement l'ouverture au moyen d’une carte magnétique ou d’un dispositif de reconnaissance vocale ;
  • en cas de tentative d’intrusion, une synthèse vocale et un système de lumières peuvent être déclenchés ; un appel téléphonique automatique peut contacter alors le propriétaire et/ou une entreprise de sécurité. En France, par exemple, il est interdit de relier les services de police à un transmetteur téléphonique sauf autorisation spéciale (musée, grand bâtiment public) ;
  • un système de sécurité assuré par des contacts normalement fermés qui se déconnectent lors d’une ouverture. Il est couplé avec des détecteurs de vibrations. L’ensemble des contacts est alimenté par un courant de faible intensité. L’ouverture du circuit est prise en compte par la centrale qui déclenche l’alarme ;
  • d'autres systèmes tels que « tapis contact », radars de détection, etc.

Cinéma maison

  • La diffusion sonore permet d'envoyer de la musique dans la maison depuis un téléphone, une chaîne Hi-fi ou un PC. Il est possible de créer des zones de diffusion modifiables à volonté ;
  • La diffusion de l'image permet de connecter toutes les sources vidéo (DVD, démodulateur satellite, décodeur, PC, bibliothèque multimédia, interphone, caméra…) et de les envoyer sur n'importe quel récepteur de l'habitat (poste TV principal ou secondaire, écran tactile…) ;
  • La diffusion d’information permet, par l’intermédiaire d’un réseau domestique relié à Internet, d’accéder à différentes informations par tous les supports vidéo de la maison (télévision, écrans, téléphone portable…)[20].). Par exemple, si depuis la cuisine on désire une recette, il suffit de faire la recherche sur Internet à partir du poste de télévision.

Les différentes applications décrites plus haut sont, pour la plupart d’entre elles, des prototypes à l’étude qui nécessitent encore de nombreuses mises au point pour être suffisamment fiables.

Éclairage et appareils électriques

La domotique permet à partir d'une seule commande de mettre en route ou éteindre les éclairages et le chauffage (électrique ou non), de gérer l’ouverture ou la fermeture partielle ou totale des volets roulants, d'activer ou désactiver les systèmes d'alarme, mais aussi des appareils électroménagers tels que les machines à laver.

Loisirs et jardin

La domotique peut permettre la gestion et le contrôle d'arrosage via Internet : un programmateur d'arrosage intégrant un pico serveur de pages web dédiées permet de gérer et de contrôler l'arrosage à distance via Internet est un exemple.

Assistance à la vie quotidienne

3 ans

Mitsubishi Heavy Industries

La domotique pourrait permettre divers usage telle que :

  • ménage ;
  • cuisine intelligente ;
  • Mail/Messagerie instantanée relié au système central ;
  • système de surveillance synchronisé ;
  • guide de visiteurs.

La compensation des situations de handicap ou de dépendance

En permettant la recherche constante d'une meilleure autonomie et la prévention des exclusions, la compensation des handicaps s'inscrit dans un double cadre législatif qui rénove l'action sociale et médico-sociale en faveur des personnes en situation de handicap.

  1. La loi de 2004 relative à la politique de santé publique[22], définit comme objectifs pluriannuels de santé publique, « l'amélioration de l'état de santé de la population et de la qualité de vie des personnes malades, handicapées et des personnes dépendantes ». Cette loi se réfère à la définition de la santé promulguée par l'Organisation Mondiale de la Santé[23], dans sa constitution de 1946 : « La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité. »
  2. La loi de 2002 pour la rénovation de l'action sociale et médico-sociale[24] : « l'action sociale et médico-sociale tend à promouvoir, dans un cadre interministériel, l'autonomie et la protection des personnes, la cohésion sociale, l'exercice de la citoyenneté, à prévenir les exclusions et à en corriger les effets. Elle repose sur une évaluation continue des besoins et des attentes des membres de tous groupes sociaux, en particulier les personnes handicapées et des personnes âgées, des personnes et des familles vulnérables, en situation de précarité ou de pauvreté, et sur la mise à leur disposition de prestation en espèce ou en nature. »
  3. La loi du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances[25], la participation et la citoyenneté des personnes handicapées] : « La politique de compensation des handicaps comporte notamment la mise en œuvre d'action d'amélioration du cadre de vie prenant en compte tous les environnements, produits et services destinés aux personnes handicapées et mettant en œuvre des règles de conception conçues pour s'appliquer universellement. »

La réalisation d'un environnement contrôlable à distance demande l'installation d'un dispositif composé de quatre parties :

  1. Une interface entre l'utilisateur et le système domotique : appelée plus communément contrôle d'environnement, elle permet à la personne de contrôler son environnement, en sélectionnant et activant les éléments à contrôler. Cette interface peut être fixe, mobile ou mise sur un fauteuil roulant. Suivant les capacités résiduelles de la personne, on peut proposer d'installer différentes commandes spécifiques (ou contacteurs). Les contacteurs peuvent être mécaniques, pneumatiques, musculaires… ;
  2. Le système domotique : il permet de centraliser les informations émises par l'interface, afin de les organiser et de les adresser à des effecteurs ;
  3. Les effecteurs : tous les appareils et moteurs à contrôler à distance, tels que, par exemple : les fonctionnalités d'un lit (têtière, plicature de jambes, hauteur), le téléphone, la télévision, les portes, les lumières, les volets, le chauffage, les prises…
  4. Témoignage : Importance de la domotique pour une personne à mobilité réduite[26]

L'habitat communicant

habitat communicant

Alors que la domotique était historiquement centrée sur les automatismes (ouvertures des volets, portails), le terme habitat communicant est davantage focalisé sur la communication (entre capteurs, avec l'usager) et sur un grand usage de l'informatique. L'utilisation d'un terme nouveau s'explique aussi par la connotation du terme domotique qui n'est pas très positive en français.

Les technologies internet sont aujourd'hui largement connues et maîtrisées pour mettre en place des usages innombrables dont quelques-uns sont listés ci-après, même si la diffusion de ces technologies est encore faible en 2012.

Vocabulaire

Quelle est la bonne dénomination ? Toutes les dénominations impliquent des biais de représentation.

  • Domotique fait référence aux automatismes sur les ouvrants (tout comme le terme anglais home automation) ;
  • Habitat intelligent sous-entend une intelligence, alors qu'il s'agit de simple programmation informatique. L'habitat peut être idiot s'il est mal programmé ;
  • Habitat communicant ne fait pas référence aux automatismes et à la faculté de programmation. Elle correspond néanmoins à la première étape.

Usages

Les usages sont très nombreux, et continueront, probablement, à croître pendant des années. On peut les regrouper dans les domaines suivants. La technique n'est plus aujourd'hui un frein, les verrous techniques ont été levés.

Les freins à l'usage sont davantage d'ordre financier ou de valeur ajoutée (coût/usage).

Sécurité

Il s'agit en premier lieu des alarmes, mais également de la sécurité technique (incendie, fuite d'eau).

Les usages que l'on attend de l'habitat communicant en termes d'alarme :

  • savoir qu'il y a quelqu'un dans un bâtiment ;
  • éventuellement, disposer des vidéos sur le bâtiment ;
  • alerter si nécessaire (l'occupant, les forces de l'ordre).

Les autres sécurités techniques (fuite d'eau, panne d'appareil comme un congélateur) sont encore peu développées.

Éclairage

L'automatisation de l'éclairage fait partie historiquement de l'habitat communicant.

L'automatisation de l'éclairage par les présences se développent chez les particuliers (notamment pour l'éclairage extérieur : hall, jardins), et surtout dans les bureaux (salles de réunions, sanitaires). Ces automatisations devraient être considérées comme faisant partie de l'habitat communiquant si l'information est communiquée à un système tiers.

Multimédia

L'accès aux contenus audio et vidéos, l'accès à toutes les chaînes de télévision font partie du domaine.

Historiquement, le protocole de prédilection était l'infrarouge qui équipaient les télécommandes. Les protocoles infrarouges sont peu normalisés au niveau applicatif. Chaque constructeur édictant ses commandes. Les télécommandes infrarouges universelles utilisent de grandes librairies pour pouvoir commander plusieurs équipements. Un exemple de télécommande universelle est fourni par Logitech.

Il existe depuis les années 2000 des produits qui permettent de déporter la commande infrarouge sur un « émetteur » qui est lui-même connecté en Wi-Fi, radio, ethernet.

Automatismes mécaniques, ouvrants

Les ouvrants sont les volets, portes de garage, portails. L'automatisation des ouvrants est l'usage historique de la domotique.

Les volets ouvrants ont suivi la tendance dans les constructions neuves.

Dans les bâtiments, l'automatisation a concerné également les portes d'entrées (avec l'utilisation de ventouse magnétique).

Énergie

Les thermostats sont les briques de base de la gestion du chauffage. Le marché des thermostats attend des dizaines de millions de pièces par an. Les thermostats communicants utilisent des technologies radio ou filaire pour être rendus communicants.

Santé

La santé est un prolongement naturel de l'habitat communicant. L'habitat peut prendre soin de la santé des occupants (hygrométrie, température). Il peut faciliter le déplacement des personnes (éclairages). Il peut enfin être équipés d'appareils de santé (que l'on retrouverait dans un hôpital).

Il existe déjà toute une panoplie d'appareils médicaux connectés : tensiomètre, glucomètre…

Technologies

Les technologies d'habitat communicant s'appuient sur plusieurs briques :

  • la communication à l'intérieur de l'habitat ;
  • la communication avec l'extérieur de l'habitat ;
  • les interfaces hommes machines.

Communication intra-habitat

Le nom donné à la communication intra-habitat est HAN, Home Area Network. La communication intra-habitat peut être :

  • filaire (réseau Ethernet, câblage spécifique) ;
  • radio (en bande ouverte) ;
  • courants porteurs en ligne (par le courant électrique) ;
  • infrarouge.

Pour simplifier, on utilise du filaire dans le neuf (lors de la construction d'une maison). Le surcoût d'un câblage est de quelques milliers à dizaines de milliers d'euros. En rénovation, on évite le câblage, et on utilise plutôt des communications radios (ou Courants porteurs en ligne).

Il existe plusieurs dizaines de protocoles techniques, et seuls sont cités ceux que l'on peut trouver dans l'habitat résidentiel.

filaires

  • KNX (standard) ;
  • LonWorks ;
  • SCS de Legrand ;
  • RS485, Modbus, Profibus.

Ces bus de terrain sont plutôt utilisés dans les bâtiments que dans l'habitat résidentiel. Dans les grands bâtiments, on trouve également BACnet.

radios

  • ZigBee
  • Z-Wave
  • Enocean
  • Wi-Fi (pour étendre le réseau IP)
  • RFID et NFC (plutôt pour de courtes portées, quelques cm, même si le RFID 868 MHz existe)
  • Bluetooth (et ses différentes versions)
  • ANT (Garmin)
  • NFC
  • Io Home Control (gestion de communications radio bidirectionnelles de 868 MHz à 870 MHz, qui garantit la compatibilité du système avec des appareils de plusieurs marques différentes)

Courants porteurs en ligne

  • X10, la solution historique (mais dont la fiabilité est très critiquée) ;
  • HomePlug, la solution haut débit, avec différentes versions (mais qui doit être vue comme une extension IP) ;
  • des solutions propriétaires bas débit: Insteon, Wattlet ;
  • il existe divers projets non totalement aboutis dans le domaine du bas débit

Infrarouge

868 MHz

Communication hors-habitat (extra-habitat)

La communication avec l'extérieur de l'habitat est un prolongement naturel de plus en plus commun de la domotique originelle.

La communication avec l'extérieur du domicile s'appuie généralement sur une passerelle. Les technologies IP permettent maintenant de communiquer facilement avec internet. Il existe plusieurs manières d'accéder à son domicile depuis internet :

  • soit en direct (une sécurisation particulière, port entrant, doit être mise en place)
  • soit au travers d'un serveur sur internet qui joue le rôle de relais (pour éviter des configurations manuelles sur les routeurs ADSL).

Ces technologies sont aujourd'hui largement connues et maîtrisées.

La technologie la plus utilisée pour la communication inter-habitat est IP. Les équipements et services qui souhaitent s'ouvrir au niveau IP publie généralement une API. La communication - extra-habitat, mais également intra-habitat - peut ainsi facilement s'appuyer sur des API, en particulier des API HTTP, mais d'autres protocoles également.

Architecture d'ensemble

Interface Homme Machine

  • de la voix (par reconnaissance vocale, et synthèse vocale) ;
  • de murs « tactiles » ou autre surfaces rendues tactiles ;
  • de badge (RFID, NFC, propriétaires) ;
  • de mouvement de la main (par reconnaissance de forme/mouvement, type Kinect) ;
  • des objets divers, voire insolites (Karotz).

Intelligence d'ensemble

Aides publiques et encouragements

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • futura-sciences, La domotique envahit la maison
  • esprit-sorcier, La maison intelligente

Bibliographie

  • Cédric LOCQUENEUX, Le Guide de la Maison et des Objets Connectés, Éditions Eyrolles, janvier 2016
  • François-Xavier JEULAND, La Maison communicante, Éditions Eyrolles, avril 2012 (4e édition)
  • PROMOTELEC, Domotique un jeu d'enfant, Éditions Promotelec, septembre 2007
  • PROMOTELEC, Habitat communicant, Éditions Promotelec, janvier 2006
  • DECAMPS E. A, La Domotique, Presses universitaires de France, Collection « Que sais-je ? », 1988.
  • GANASCIA J-G, L’Intelligence artificielle, Flammarion, Collection « Dominos », 2000.
  • TINISWOOD Adrian, Maisons art déco, Octopus, 2004.

Références

  • Cet article est partiellement ou en totalité issu de l'article intitulé « Habitat communicant » (voir la liste des auteurs).
  • Portail de l’architecture et de l’urbanisme
  • Portail de l’informatique
  • Portail de l’électricité et de l’électronique

Source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Domotique



gazon.net.ua

Categories

Options binaires
Pomorski tovorni
Rideaux: service, conseil
Sklep meblowy
Système d'arrosage
Transport morski
Watering systems for garden
Watering systems for garden
Інтернет магазин: студії, ціна, поради
Автоматические поливочные системы
Автоматический полив участка: цена, стоимость
Автоматичний полив
Бетон: відгуки, ціни
Бетон: цены, отзывы
Все о перевозках
Все о шторах и жалюзях
Гадание: астрология и астрочаты
Дизайн интерьера дома: цена, отзывы
Дизайн проекти: поради, послуги
Дизайн проекты: советы, услуги
Дизайн інтер'єру будинку: ціна, відгуки
Интернет магазин: студии, цена, советы
Клиники германии
Клініка в німеччині
Кожанные куртки
Магазин кроссовок
Мебельный магазин
Меблевий магазин
Мир кроссовок: советы, цены
Морські перевезення
Оборудование для магазинов
Оборудование для полива
Оборудование для ресторана
Пошив штор: услуги, советы
Пошиття штор: послуги, поради
Приватний будинок престарілих
Салон готових штор
Салон готовых штор
Світ кросівок: поради, ціни
Системи поливу рослин
Спортивна фармокология: ціна
Спортивная фармакология: цена
Трикотаж для детей
Трикотаж для дітей
Трикотаж: відгуки, ціни
Трикотаж: отзывы, цены
Трикотажний одяг
Устаткування для магазинів
Устаткування для ресторану
Частный дом престарелых
ダポキセチン
バイナリオプション